Jeudi solidaire

08-05-2006  LIBRE
Il existe bien un « troisième secteur », à côté des entreprises de statut capitaliste mais également à côté de l'économie publique (l'économie sociale est privée et indépendante de l'Etat). Depuis plus d'un siècle, l'économie sociale (associations, mutuelles et coopératives) démontre qu'il est possible d'entreprendre autrement. Un des points communs entre les organisations de l'économie sociale ? Une répartition différente des richesses créées qui, inscrite dans les gènes de ces structures, empêche ou limite le versement de dividendes aux personnes physiques membres. Cette économie ni capitaliste ni publique, fondée sur des principes démocratiques, pèse aujourd'hui plus de 12% du PIB en France.

Pour mieux connaître ce secteur, à l'occasion du Jeudi Solidaire* du 18 mai 2006, le groupe SOS* à la plaisir d'accueillir Thierry Jeantet, directeur général d'un groupement européen d'intérêt économique (Euresa) et président de l'association ”Les Rencontres du Mont Blanc” (rencontres internationales de l'économie sociale). Thierry Jeantet a multiplié les expériences au sein d'un secteur dont il connaît les forces et les faiblesses (il a travaillé dans une banque coopérative, au groupement des mutuelles d'assurance, à la délégation interministérielle à l'économie sociale ; il a également été président du Centre des Jeunes Dirigeants et acteurs de l'économie sociale). Il vient d'ailleurs de publier un livre, ”Economie sociale, la solidarité au défi de l'efficacité” (à la Documentation Française).

Avec son concours, le groupe SOS essaiera de répondre notamment à plusieurs questions : est-il facile de créer son activité sous une forme d'économie sociale ? L'économie sociale peut-elle garder en France l'avantage en matière de services aux personnes ? Le poids de l'économie sociale dans le monde peut-il, de manière conséquente, devenir plus important ? Comment l'économie sociale doit-elle concilier ses valeurs traditionnelles avec sa présence dans une économie de marché mondialisée ? Comment les entreprises d'économie sociale peuvent-elles réussir à se distinguer, auprès du grand public, des entreprises capitalistes qui toutes aujourd'hui communiquent massivement sur leurs ”valeurs” ?

En savoir plus
*Les Jeudis Solidaires sont partenaires des ”apéro asso”. Réservez votre soirée du 4 mai pour écouter, lors du prochain apéro asso, monsieur Roger Sue, sociologue, professeur à la faculté des sciences humaines et sociales de l'Université de Paris 5-Sorbonne et Directeur du département des sciences de l'éducation.

*Le Groupe SOS est un ensemble de structures qui rassemble aujourd'hui 2 000 collaborateurs et 130 établissements d'accueil, de soins, d'hébergement, d'insertion, d'éducation et de formation professionnelle avec un objectif commun : la lutte contre les exclusions.
www.groupe-sos.org

Contact : Nicolas Froissard
Délégué régional Ile-de-France CJDES, (Centre des Jeunes Dirigeants et acteurs de l'Economie Sociale). Tel : 01 55 87 55 54
Pour le Jeudi Solidaire du 18 mai : rendez-vous à la boutique de commerce équitable Alter Mundi 41 rue du Chemin Vert Paris 11ème à 18 h 45 - Merci d'informer de votre présence par retour de mail sur nicolas.froissard@groupe-sos.org



Depuis 1999 au service des associations

Communic'Asso : pour communiquer auprès des associations

Logiciel comptable pour associations : Comptasso-win TXA

Votre site internet complet à un prix associatif